Chrysal-id.fr » Divers » Investissement immobilier : quel intérêt de constituer une SCI ?

Investissement immobilier : quel intérêt de constituer une SCI ?

La Société Civile Immobilière (SCI) est une société à but immobilier non commercial. Elle représente l’une des plus attractives formes de sociétés pour bien gérer vos investissements. Elle se constitue de plusieurs associés avec chacun ayant pour but la mise en commun de la gestion d’un bien et d’en partager autant les bénéfices que les pertes. Quel est l’intérêt d’avoir une SCI lors d’un investissement immobilier ?

La SCI pour effectuer un investissement à plusieurs

La SCI est un outil pratique et idéal pour la réalisation des investissements immobiliers à plusieurs, impossibles par une seule personne. Les titres de propriété seront répartis selon les apports de chacun. Ainsi, vos capacités d’investissement vont s’augmenter et votre crédibilité sera renforcée auprès des institutions bancaires. À plusieurs, vous obtiendrez plus facilement des financements externes pour l’achat d’un ensemble immobilier ou d’un patrimoine immobilier à but locatif. Chaque investisseur fera une contribution au capital social et obtiendra en contrepartie, des parts sociales. La SCI génère également des revenus très importants pour rendre vos investissements plus rentables.

Pour contourner l’indivision

La SCI permet le contournement de l’indivision. Cette dernière demande à ce que les indivisaires soient unanimes lors des décisions de gestion. La Société Civile Immobilière a des bases similaires à toute société. Il faudra donc établir des statuts en nominant un représentant légal qui prendra les décisions de gestion au quotidien. L’étendue des pouvoirs du représentant sera définie et limitée par les statuts. La gestion du bien immobilier avec la SCI est bien plus souple qu’avec l’indivision. Par ailleurs, vous avez la possibilité de décider de l’accord unanime des nombreux associés pour certaines décisions.

Pour la facilité de transmission du bien

La création de la SCI rend la transmission plus flexible sur plusieurs points. Un associé peut se retirer de la SCI très facilement en cédant ses titres. Ce qui ne sera pas du tout compliqué puisque les cessions de parts d’une SCI n’ont pas besoin d’une constatation par un acte notarial. Les frais ne sont donc pas aussi importants que lors de la cession directe d’un immeuble.

Lors de la transmission du patrimoine, la SCI facilite les démarches. Dans le cas du décès des propriétaires, les décisions seront prises en fonction de ce qui est prévu dans les statuts. Aucun enfant n’exigera donc la récupération de sa part sauf s’il vend ses titres. Aussi, pourrez-vous réaliser des montages très attrayants pour la transmission, en fonction de la transformation de l’immeuble en titres.

Pour bénéficier d’avantages fiscaux

Vous avez la possibilité de déclarer un déficit foncier si les revenus engendrés par votre SCI sont inférieurs à vos charges. En effet, les associés peuvent optimiser leurs montages fiscalement, selon leurs besoins grâce à la flexibilité du choix dans l’imposition de la SCI. Opter pour cette imposition peut avoir beaucoup d’avantages dans certains cas, contrairement à l’imposition sur le revenu (IR).

L’un des majeurs avantages dans le choix de la SCI est que l’ensemble des charges réelles exposées pour le bien de la société seront déductibles. Cela permettra un amortissement de l’immeuble, mais conduira plus tard à l’augmentation de l’imposition pendant sa cession.

La SCI regroupe d’énormes avantages lors d’un investissement immobilier. Cependant, lors de sa création, vous devrez accomplir plusieurs démarches.