Sauter en parachute : Comment réussir votre premier saut ?

réussir à faire son premier saut en parachute

Vous êtes en période de vacances ou vous souhaitez juste vivre une activité aux sensations extrêmes ? Dans ce cadre, une activité telle que le saut en parachute fait partie des plus prisées. Elle possède ses propres spécificités importantes à connaître en matière d’équipements, de techniques, de sécurité, entre autres.

Toutefois, vous appréhendez cette première expérience en chute libre dans les airs et vous vous posez un certain nombre de questions. Comment va se passer ce premier saut en parachute ? Qu’allez-vous ressentir comme émotion ? Pour vous apporter des éléments de réponses précises, voici tout ce qu’il faut savoir sur la manière dont se déroule un saut en parachute.

Comment se passe un premier saut en parachute ?

Vous avez l’âge requis pour sauter en parachute (15 ans au minimum), vous pouvez vivre votre première expérience comme un cadeau. Alors, il est bien normal de connaître comment cela va se passer. Voici alors les différentes étapes phares de cette aventure exceptionnelle :

L’étape du briefing pour sauter en toute sécurité

Pour votre premier saut en parachute, vous serez dans un premier temps accueilli dans un aérodrome ou autre lieu de décollage d’avion approprié en France. Un moniteur va vous guider et vous faire un briefing de ce qui vous attend. Il vous expliquera que le saut se fera en tandem ou bi-place. Si nécessaire, il va vous former durant une dizaine de minutes à avoir les techniques et les réflexes de base requise.

Cette petite formation vous permettra notamment de connaître les meilleures positions à adopter aussi bien en sortie d’avion que durant la chute et à l’atterrissage. En plus des consignes de sécurité, le moniteur vous expliquera en détail tout le processus de déroulement du saut en phase « parachute ouvert ».

Mise en place de votre équipement : combinaison, parachute,…

Une fois la première étape du briefing terminée, il faudra vous équiper adéquatement avant de monter dans l’avion. Une combinaison de saut spéciale vous sera remise à enfiler. C’est un survêtement spécifique fabriqué pour vous protéger contre le froid et vous maintenir bien au chaud durant le saut.

Découvrir :  Quels sont les risques d'un saut en parachute ?

Cette combinaison est également faite de telle sorte que vous ne serez nullement déshabillé pendant la descente. Tous les ajustements et contrôles nécessaires pour une tenue optimale seront faits par votre instructeur. Ce dernier vous remettra aussi des chaussures adéquates et une paire de lunettes qui vous permettra de bien voir durant la chute libre.

Place à l’embarquement et le décollage

Vous avez fini de vous équiper comme il se doit, vous êtes alors paré pour l’embarquement. Le moniteur qui vous accompagne, vous équipe du harnais et effectue aussi les ajustements nécessaires. Toujours dans un souci de sécurité, il continuera à s’assurer que vous avez bien compris les consignes préalablement livrées.

L’avion qui décolle va grimper dans les airs pour atteindre la hauteur requise pour le saut (entre 3 000 à 6 000 mètres). Durant tout le vol, vous pouvez profiter de la vue imprenable sur le territoire qui vous est offerte.

Sauter en parachute en tandem : Comment réussir la sortie de l’avion

Sauter en parachute en tandem

Quand l’avion atteint 3 000 ou 4 000 mètres, le saut en parachute peut bien se faire. Puisque le premier saut se fera en tandem, le moniteur s’attache à vous. Ainsi, il pourra parfaitement contrôler la trajectoire, la descente, l’ouverture du parachute et l’atterrissage. Une fois que tout est bien calé, le moniteur ouvre la porte de l’avion.

Tous les deux, vous vous mettez à genoux et faites face au vide. L’instructeur donnera le top départ en vous propulsant vers l’avant. Ainsi, vous allez chuter à 200 km/h dans le vide, et ce, en quelques secondes. Le moniteur attendra que vous atteigniez ensemble la vitesse optimale, avant de stabiliser votre vitesse dans les airs en ouvrant le ralentisseur (mini-parachute). Là, il vous demandera ensuite d’écarter les bras et les jambes. Pour vous permettre de profiter du paysage, il vous fera tourner horizontalement à 360 °.

L’ouverture du parachute et l’atterrissage

Pendant que vous continuez à apprécier la vue, vous continuez à descendre avec le moniteur. Si vous êtes à 1500 m du sol, l’instructeur vous avertit de l’ouverture imminente du parachute. Durant cette phase, vous allez voler comme un oiseau pendant près de 5 minutes. Si vous vous sentez bien en confiance, le moniteur peut vous laisser contrôler le parachute. Là, vous pourrez vous permettre de faire quelques virages dans le ciel.

Découvrir :  Quels sont les risques d'un saut en parachute ?

Ensuite, il va falloir atterrir : l’ultime étape et la plus complexe. Elle se passe sans risque, car vous allez atterrir en douceur grâce aux grandes voilures dont sont dotés les parachutes actuels. En plus de cela, vous serez toujours guidé par le moniteur qui a l’expérience et la compétence requises pour un atterrissage précis. Voilà, votre première expérience en parachute terminée, vous recevrez ensuite un certificat qui l’atteste.

Quelle est la sensation d’un saut en parachute ?

Ce n’est pas pour rien que les sauts en parachute sont considérés comme une activité à fortes sensations. De la sortie de l’avion jusqu’à l’atterrissage, elle donne lieu à diverses émotions souvent indescriptibles.

Saut en parachute : Quelle sont les sensations à la sortie de l’avion ?

Quand les portes de l’avion s’ouvrent, vous serez immédiatement imprégné par la sensation du vent. Là, le niveau de stress va alors atteindre son apogée et vous êtes presque à la limite de la peur.

Toutefois, le moment le plus impressionnant avec une monte d’adrénaline importante, c’est quand vous basculez dans le vide avec le moniteur. Votre cœur va alors battre à un rythme rapide comme jamais vécu. Quand vous verrez la belle vue du paysage qui s’offre à vous, les sensations mêleront ensuite éblouissement et admiration. Durant toute la phase où vous planez, vous vivrez aussi un fort sentiment de liberté dans les airs.

La sensation à l’ouverture du parachute

sensation ouverture du parachute lors d'un saut

Après l’ouverture du parachute, vous passez rapidement de 200 km/h à 30 km/h en environ 4 secondes. Vous ne ressentirez alors pas le moindre choc mais juste une sensation de gros freinage. Vous serez plongé en descente et dirigé vers la zone d’atterrissage. Là, vous allez éprouver un fort sentiment d’appréhension de l’atterrissage. Cependant, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car toutes les conditions sont réunies pour un atterrissage précis et en douceur.

Quand vous atteindrez le sol, vous serez alors gagné par un fort sentiment d’excitation plein d’enthousiasme. Immédiatement, il y a même de fortes chances que vous ayez l’envie irrésistible de reprendre l’expérience du saut en parachute. Qu’à cela ne tienne, vous vivez un moment unique qu’il faut renouveler tant les sensations sont fortes.

Découvrir :  Quels sont les risques d'un saut en parachute ?

Quelle est la durée d’un saut en parachute ?

La chute en parachute proprement dite est constituée de moments phares avec chacun la durée approximative associée. Il s’agit principalement de la chute libre et du vol sous toile. Pour la première phase, la chute libre, elle est réalisée quand l’avion atteint 3 000 ou 4 000 mètres d’altitude. À cette hauteur, la durée de la chute libre est à peu près de 60 secondes. C’est alors tout le temps nécessaire pour faire le plein de sensations fortes et d’adrénaline. Quant à la seconde phase correspondant au vol sous toile, elle est enclenchée aux environs de 1500 m d’altitude.

Le voile du parachute est déployé et ce moment dure près de 5 minutes qui vous permettront de profiter pleinement du ciel et des paysages. Ainsi, de manière globale, il faut compter environ 6 minutes de temps pour faire un saut en parachute. Cependant, il est important de savoir que les conditions météorologiques peuvent faire varier cette durée ou même donner lieu à une annulation du saut en parachute. Si vous envisagez de faire cette activité, il vous faut prévoir la demi-journée sur place.

Comment ne pas stresser avant un saut en parachute ?

Comment ne pas stresser avant un saut en parachute

Comme indiqué dans les paragraphes précédents, le saut en parachute peut donner lieu à des niveaux de stress considérables. Pour éviter de vivre une situation angoissante durant le saut en parachute, il faut bien prêter attention aux consignes données par les moniteurs durant l’étape de briefing.

C’est à partir de ce moment que vous recevrez le maximum d’informations qui vont vous rassurer. N’hésitez pas à poser toutes les questions souhaitées afin d’optimiser votre confiance en soi et ne pas stresser. Également, bien avant le jour de réalisation du saut en parachute vous pouvez tenter de faire une ou des activités aux sensations assez similaires que le parachutisme. C’est le cas notamment :

  • du vol en soufflerie,
  • du saut élastique,
  • de la montgolfière,
  • du deltaplane, entre autres

Ces diverses activités peuvent vous donner un avant-goût des ressentis qui vous attendent avec le saut en parachute. Par ailleurs, pour éviter de stresser avant un saut en parachute, vous pouvez seulement vous armer de volonté et de détermination. L’envie de réaliser cette activité à forte sensation doit venir de vous-même. Vous ne devez nullement vous y lancer juste pour satisfaire un défi ou un pari.